hdlogo03Voici une petite série d'articles pour vous faire découvrir (ou redécouvrir) Hell Dorado, un jeu d'escarmouche se déroulant dans les enfers.

Le jeu ayant connu une période "à vide", il fait depuis quelque temps reparler de lui, l'occasion de faire un point sur l'univers, les mécanismes et les différents protagonistes.

 

1ère partie : L'univers et les règles

 

Hell Dorado est un jeu d’escarmouche créé par CROC et Geoffrey Picard pour Asmodée en 2007.
Suite à un changement de politique concernant le jeu de figurines chez Asmodée, la licence a été vendue à Cipher Studio qui relance le jeu internationalement après une longue période de vide.

 

Un peu d’histoire :

 

019_coul_scene10_rouvinLe jeu se déroule au XVIIe siècle, durant la guerre de Trente Ans, mais dans un monde alternatif, où des portes menant vers les Enfers se sont ouvertes. En 1631, le Saint Empire Romain Germanique pille la ville de Magdebourg,et massacre de la population. À ce moment-là une porte vers les Enfers s'ouvre. L'armée impériale décide de passer la porte avec quelques éclaireurs, puis installe une première colonie un peu plus tard.

 

Les différents royaumes européens continuent leurs guerres, mais d'autres portes s'ouvrent, notamment à La Rochelle et à Séville. Les Occidentaux décident alors de coloniser et d'évangéliser les Enfers. Pour exploiter les ressources de ce nouveau territoire, les Occidentaux envoient de plus en plus de troupes, et créent la Nouvelle Jérusalem. Nous sommes en 1634. Mais depuis plus de quatre siècles les Sarrasins étaient arrivés aux Enfers, à la recherche de la porte qui mènerait vers le Paradis. Les ressources ne les intéressent pas.

Face à des Occidentaux belliqueux et à des Sarrasins habitués au territoire, les Démons se retrouvent à faire des pactes avec les Sarrasins, mais subissent de nombreuses défaites face aux Occidentaux. Des anges déchus les rejoignent et les mènent au combat pour permettre aux démons de garder leur territoire.

Entre ces différentes factions, les égarés veulent être libres, et doivent se battre contre les démons pour obtenir cette liberté, mais aussi contre les Occidentaux et les Sarrasins pour garder les Enfers. Plusieurs batailles ont donc lieu entre les factions.

Les règles :

Hell Dorado est un jeu de figurine « classique » à savoir que 2 joueurs s’affrontent avec 2 armées de figurines choisies parmi 6 factions différentes (Occidentaux, Sarrasins, Démons, Egarés, immortels et Mercenaires), déplacent leurs pitous, jettent des dés et tout ça dans l’optique de marquer le plus de Points de Victoire liés au scénario joué.
Pour le moment, rien de révolutionnaire. Et pourtant…

Si on plonge un peu plus dans le système de jeu, plusieurs originalités démarquent Hell Dorado de la classique bataille rangée.
Chaque joueur contrôle de 5 à 12 figurines sur une table de jeu réduite de 75 cm par 75 cm représentant un des nombreux paysages des Enfers (nous y reviendrons un peu plus tard).
Chacun des combattants dispose d’une carte de jeu recto-verso sur laquelle sont inscrites les caractéristiques et compétences. Sont aussi présents une ligne de vie, une table des dégâts et éventuellement des ordres et/ou auras.

Sans_titre_2

 

 

Un tour de jeu est réalisé en activation alternée : j’active une figurine, exécute les actions que je souhaite faire avec elle puis mon adversaire active à son tour une figurine et ainsi de suite jusqu’à ce que chaque combattant ait été activé.

Une figurine peut effectuer une action par activation parmi lesquelles :

  • Marcher
  • Courir
  • Charger un ennemi
  • Réaliser un assaut
  • Effectuer un tir
  • Se concentrer (afin de réaliser un ordre etc.)
  • Réaliser une focalisation

 

anna_bogna_pavlovaLors d’un combat, les deux protagonistes sont actifs et à moins de compétences particulières tapent en même temps.
La phase de combat est relativement simple : chaque joueur lance autant de dés que sa valeur de Combat (CBT) et chaque valeur de dé supérieure ou égale à la défense de l’adversaire est une réussite appelée touche. Les joueurs se reportent alors à la table de dégât de chaque combattant et appliquent l’état correspondant au nombre de touche.

Bien entendu, plusieurs subtilités pimentent cette phase de combat (bonus/malus, protection, états physique et compétences).

 

Concernant le tir, l’action est relativement similaire. Ce qui change : la difficulté des jets de dés n’est plus seulement la défense de l’adversaire mais dépend aussi de la distance à laquelle il se trouve, on ne peut tirer que contre l’ennemi le plus proche (à quelques exceptions près).

 

CISHD4001Lancer un sort est une action relativement originale. En effet, contrairement à la plupart des autres jeux, pas de sorciers et/ou mages à Hell Dorado mais plutôt des « éleveurs » de lémures. Ces petits êtres transportent le sort pour lequel ils ont été invoqués sur le champ de bataille et le déclenchent au moment opportun, bien souvent en se sacrifiant.

 

Enfin, il existe plusieurs autres particularités au jeu qui le distingue des autres jeu d’escarmouche comme la possibilité de pouvoir donner des ordres, la présence d’une phase initiale de mise en place du terrain (ou terraformation) ayant un impact réel sur le cours de la partie, de multiples scénarios afin d’éviter l’inévitable « poutre » en centre de table et j’en passe…

 

Les règles sont disponibles en téléchargement sur le site officiel d’Hell Dorado ainsi que tout ce qu’il faut pour jouer (cartes de jeu, gabarits etc.) mis à part les figurines.

 

Au prochain article, je me pencherai sur une faction : les Occidentaux.

Desru